Le guide de votre bien-être à domicile

Luminothérapie

Luminothérapie, un recours contre la dépression

luminothérapie

© Dalaprod - Fotolia.com

En traitement ponctuel ou prolongé, la luminothérapie est aujourd’hui, un des piliers pour soigner la dépression qui touche de nombreux patients en France.
  1. Comment la luminothérapie soigne-t-elle la dépression, saisonnière et non saisonnière ?
  2. La luminothérapie supprime-t-elle tout traitement par médicaments ?

Comment la luminothérapie soigne-t-elle la dépression, saisonnière et non saisonnière ?

Et si la luminothérapie soignait de nombreux maux comme la dépression dont souffrent de nombreuses personnes ?

Aux États Unis, des chercheurs, travaillant sur les raisons de la dépression saisonnière, notamment en automne et en hiver, sont partis d’un constat simple : les personnes dépressives manquent de lumière ? Qu’à cela ne tienne, exposons les à la lumière !

Des études ont été menées grâce à des expériences concrètes sur des patients souffrant, à des degrés plus ou moins élevés, de symptômes dépressifs durant les périodes hivernales où le temps d’ensoleillement est réduit. il s’est avéré qu’un traitement par la luminothérapie était aussi efficace que la prise d’antidépresseurs. Lorsque les bienfaits de la luminothérapie ont été enfin reconnus, ils ont été testés également dans le cadre de la dépression dite ordinaire ou non saisonnière, en opposition à la dépression hivernale.

Après plusieurs années de recherche, il s’est avéré que la luminothérapie avait des effets positifs sur le traitement de la dépression.

En fait quelles sont les caractéristiques de ce que l’on appelle la dépression hivernale ?

En automne et en hiver, de nombreuses personnes se plaignent d’une fatigue persistante, d’être d’humeur maussade, de rechercher l’isolement Tous ces symptômes sont accentués par des journées avec des périodes de lumière beaucoup plus courtes.

La luminothérapie supprime-t-elle tout traitement par médicaments ?

La luminothérapie peut constituer un excellent support pour les personnes déprimées. Toutefois, si un patient est vraiment atteint d’une dépression sévère, un suivi médical et une prise d’antidépresseurs sera très certainement préconisée.

Il ne faut en aucun cas avoir d’avis trop tranché sur cette question : chaque patient étant un cas particulier, il conviendra qu’il consulte son médecin traitant pour avis.