Le guide de votre bien-être à domicile

Luminothérapie

Les risques de la luminothérapie

luminothérapie

© Dalaprod - Fotolia.com

En dépit de ses nombreux bienfaits, la luminothérapie doit être utilisée avec précaution, sous peine d’endommager votre vue ou de créer une dépendance nocive.

Les risques de la luminothérapie sur les yeux

Il se peut que certaines personnes, ayant recours à la luminothérapie, soient sujettes à des maux de tête qui, heureusement, ne dureront jamais longtemps, mais qui n’en sont pas moins perturbants et désagréables.

Plus préoccupantes et à surveiller attentivement, parce que le principe de la luminothérapie est l’exposition des yeux à la lumière, les séances de luminothérapie peuvent provoquer des irritations oculaires . Les patients, ressentant ce genre de problèmes, auront peut-être intérêt à diminuer l’intensité de la lumière diffusée par les lampes ou les ampoules de luminothérapie.

Il y a un principe qui doit être absolument respecté : ne pas vouloir utiliser un système au-delà de ce qui est préconisé. Lorsque vous avez recours à la luminothérapie, il n’est pas par exemple pas recommandé de faire une exposition trop prolongée à la lumière le matin : votre phase de sommeil peut être considérablement avancée, vous pouvez être sujet à un réveil matinal.

Autre principe : ne jamais regarder fixement la lumière naturelle, tout objet lumineux, la lumière artificielle, donc celle diffusée par les lampes ou les ampoules de luminothérapie. Vous risquez d’endommager votre rétine.

En tout état de cause, si vous souhaitez suivre des séances de luminothérapie, prenez l’avis de votre médecin pour savoir si, au niveau de vos yeux, cela ne risque pas d’avoir d’incidence. Et lorsque vous ferez l’acquisition d’une lampe ou d’une ampoule de luminothérapie, renseignez vous bien sur les caractéristiques du modèle.

Les risques de dépendance à la luminothérapie.

Au même titre que les médicaments ou antidépresseurs prescrits pour soigner la dépression, la luminothérapie peut provoquer un état de dépendance assez important.

En effet, les personnes qui, grâce aux séances de luminothérapie, se sentent plus dynamiques, deviennent hyperactives. Elles se réveillent souvent très tôt ou vont avoir du mal à trouver le sommeil. Elles ressentent finalement un bienfait trop important d’un seul coup, etont envie de faire une multitude de choses.

Il convient de trouver un juste milieu quant à la dose de lumière que peuvent recevoir sans dommage les patients qui font des séances de luminothérapie. S’ils sont exposés à trop peu de lumière, les symptômes de la dépression peuvent ne pas disparaître, mais à l’inverse une dose de lumière trop importante peut les rendre irritables ou surexcités.