Le guide de votre bien-être à domicile

posez vos questions

Seuls les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Contre-indications luminothérapie

Pouvez-vous expliquer de manière précise comment fonctionne exactement la luminothérapie : quel organe influence-t-elle et comment cela fonctionne ? De plus est-elle contre-indiquée en cas de prise de lévothyrox pour hypothyroïdie et début de cataracte ?

La luminothérapie passe par les yeux, en effet l’œil comporte une multitude de capteurs capables de transmettre des ordres à notre cerveau ce qui influe sur la production d’un neurotransmetteur appelé sérotonine dite « hormone du bonheur ». La sérotonine influe en réalité sur notre capacité à être en situation d’éveil, d’activité, en résumé sur notre tonus.
En période automnale, lorsque la quantité et la qualité de lumière naturelle diminuent, le corps humain produit moins de sérotonine ce qui impacte à son tour la production de mélatonine (hormone du sommeil). C’est pourquoi les phénomènes de simple fatigue ou de dépression saisonnière apparaissent de façon plus ou moins accentuée selon les personnes.
La luminothérapie peut être considérée comme une médecine douce qui agit sur la sécrétion de mélatonine. Cette hormone du sommeil est synthétisée par la glande pinéale (ou épiphyse, qui se trouve dans le cerveau), et est censée être produite au cours de la nuit (dans l'obscurité). En cas de dysfonctionnement de ce mécanisme, l'horloge biologique de l'organisme est déréglée. Or, la lumière produite par la lampe de luminothérapie, en arrivant au niveau de la rétine, engendrera une réaction de l'épiphyse, qui resynchronisera cette horloge biologique en inhibant la production de mélatonine, ce qui favorisera l'éveil.
La luminothérapie est contre-indiquée dans le cas d’une la prise d'un médicament photosensibilisant ; une maladie psychiatrique, y compris l'autisme ; une pathologie ophtalmologique telle qu'une cataracte, un glaucome, une rétinopathie, etc.

Contre-indications luminothérapie

Je voudrais connaître les contre-indications médicamenteuses listées de façon exhaustive à l'utilisation de la luminothérapie. De plus y-a-t-il un risque pour la peau et les yeux quand on porte des lunettes progressives contre la myopie, astigmatie, presbytie et qu'on a un début de cataracte en raison de l'âge (75 ans) ?

La luminothérapie est contre-indiquée avec tous traitements photosensibilisants. Parmi les principaux médicaments dont l’effet photosensibilisant est indésirable, il faut mentionner :
• Les cyclines (Vibramycine®, Doxycycline®)
• L’amiodarone (Cordarone®, Amiodarone®)
• Les phénothiazines (Chlorazin®,, Largactil®, Dapotum®, Nozinan®, Prazine®)
• Le méthotrexate (Methotrexate®)
• Les sulfamidés (antibiotiques, diurétiques ou hypoglycémiants)
• La chloroquine (Nivaquine®)
• Certains anti-inflammatoires (Apranax®, Felden®, Indocid®)
• Les psoralènes utilisés en puvathérapie
• Isotrétinoïnes (Ruoaccutane® et génériques)
• La vertéporfine (Visudyne®) utilisée dans le traitement de certaines dégénérescences maculaires liées à l’âge.
Les séances de luminothérapie sont à éviter si vous êtes atteint d’une pathologie grave des yeux (cataracte, glaucome), de désordres psychiques tels que le syndrome maniaco-dépressif ou trouble bipolaire, ou encore si vous prenez des médicaments augmentant la sensibilité des yeux à la lumière (notamment des gouttes ophtalmiques).

Luminothérapie

Doit-on avoir les yeux ouverts ?

Vous devez seulement être dans le champ visuel de la lampe sans la fixer directement durant l’utilisation d’une lampe de luminothérapie. Vous pouvez prendre votre petit déjeuner, lire, regarder la télévision, écrire votre courrier, travailler à l’ordinateur, faire du vélo d’appartement ou courir sur un tapis de course, etc… tout en regardant la lampe de temps en temps (Conseil : 1 à 2 secondes par minutes !).

Chambre à coucher

Bonjour, voici ma question : est-ce que vrai que ce n'est pas bon d'utiliser une lampe de luminothérapie dans une chambre à coucher le matin au réveil car dans ma chambre c’est très noire est-ce préférable de le faire soit dans mon bureau ou à la table de la cuisine ? Merci

Non, vous pouvez très bien mettre une lampe de luminothérapie dans la chambre à coucher.

Comment choisir ?

Je voudrais choisir une lampe de luminothérapie mais personne pour m’aider dans mon choix.

Tout d’abord nous vous conseillons de lire notre article : http://luminotherapie.confort-domicile.com/luminotherapie/dossier/229/les-appareils-de-luminotherapie-pour-toute-la-maison.html
Pour bien choisir votre lampe de luminothérapie, vous trouverez des conseils sur : http://www.solvital.fr/luminotherapie/comment-choisir-quelle-lampe-de-luminotherapie-acheter.php

Irrigation du colon

Connaissez-vous la machine d'irrigation du colon avec luminothérapie ?

Nous vous conseillons de vous informer auprès d’un spécialiste de machines, accessoires et équipement pour l’hydrothérapie du côlon : http://www.equipement-irrigation-colonique.com/

Quelle est la durée des traitements?

Bonjour, quelle est la durée maximale par jour en temps d'un traitement de lumino avec une lampe blanche de 10 000 lux ? Merci

Il faut un temps d'exposition de 30 mn tous les matins avec une distance 60 cm pour une lampe de 10 000 lux.

contre-indication luminothérapie

Doit-on porter des lunettes?

Il n'existe pas de contre-indication au traitement de luminothérapie même si certaines pathologie de l'½il sont à risque comme la rétinopathie, la rétinite pigmentaire, la rétinopathie diabétique, la dégénérescence maculaire et glaucome. Ces cas nécessitent une prudence avec la luminothérapie. Il n'est pas nécessaire de porter des lunettes avec une lampe de luminothérapie. Vous devez être dans le champ visuel de la lampe sans la fixer directement,vous pouvez prendre votre petit déjeuner, lire, regarder la télévision, écrire votre courrier, travailler à l’ordinateur, faire du vélo d’appartement ou courir sur un tapis de course, etc.. tout en regardant la lampe de temps en temps (Conseil : 1 à 2 secondes par minutes !) .

nombre d'heures d'exposition

Bonjour, J'aimerais savoir le temps d'exposition recommandé par jour... J'ai pris l'habitude durant les jours sombres et gris de travailler avec la luminothérapie en lampe de bureau 2h le matin et 2h l'après-midi. Je l'arrête assez naturellement quand j'en ai assez. Merci de vos conseils

Bonjour,

Il est préférable d’utiliser une lampe de luminothérapie le matin et le soir en effet. Le temps d’exposition varie d’une trentaine de minute à 2 heures selon votre disponibilité mais le mieux c’est pas moins de 30 minutes.

luminothérapeute

Comment trouver un luminothérapeute en Haute Savoie (74) ?

Bonjour,
Pour trouver un bon praticien en luminothérapie près de chez vous, nous vous conseillons de vous informer auprès de l’Association France Luminothérapie.

Choix d’une lampe de luminothérapie

Pouvez-vous me dire s’il vous plaît comment choisir la bonne lampe de luminothérapie ?

Côté marques, je vous recommande de choisir des enseignes déjà reconnues au niveau mondial à savoir BEURER, INNOSOL, MEDISANA ou LUMIE. Par contre, pour ce qui est du côté thérapie et le traitement le mieux approprié à votre cas, je vous suggère de vous adresser à un thérapeute spécialisé pour connaître vos besoins en "dosage de lumière" et éviter l'utilisation abusive de la lampe.

Dépression saisonnière

C’est bizarre, mais quand l’hiver arrive, je me sens toujours fatigué et ce, à longueur de journée. Je deviens paresseux et n’arrive plus à m’acquitter correctement de mes tâches quotidiennes. Je voudrais savoir si ce sont des symptômes typiques de la fameuse dépression saisonnière. Et si c’est le cas, existe-t-il des solutions pour l'éviter ?

Oui, ce sont bien des symptômes typiques de la dépression saisonnière. Paresse intellectuelle et physique, fatigue, stress, etc. Ces facteurs risquent de nuire sérieusement à votre travail ou à votre vie privée si vous ne faites rien. Un conseil : utilisez une lampe de luminothérapie. Le manque de soleil étant le principal responsable de ce mal-être, cet appareil va le compenser comme il se doit. Vous verrez qu’au bout de quelques jours, tout redeviendra normal.

Différence entre luminothérapie et chromothérapie

Y a-t-il une différence entre luminothérapie et chromothérapie ?

Oui, il y a une différence, même si effectivement elles utilisent toutes deux la lumière. Ainsi, si la luminothérapie produirait la lumière artificielle similaire à celle du soleil, la chromothérapie combine, en plus de la lumière, les vertus des couleurs sur l’organisme humain.

Simulateur d’aube

Qu'est-ce qu'un simulateur d’aube ?

Un simulateur d’aube est un appareil conçu spécialement pour reproduire artificiellement la lumière du soleil lors de la levée du jour. Il est constitué d’une lampe conditionnée spécialement selon les critères en luminothérapie, et d’un mécanisme de réveil qui se déclenche automatiquement selon le réglage de son utilisateur. Elle pallie ainsi à de nombreux désagréments causés par le manque de soleil, dont l’irrégularité du cycle chronobiologique.

Problème de sommeil et luminothérapie

Ça fait déjà un peu plus de 5 mois que je travaille dans une pharmacie comme gardien de nuit et lorsque j’arrive à la maison le matin, je n’arrive plus à dormir correctement. J’ai bien conscience que c’est en partie le résultat du fait que je ne dors pas la nuit, mais je voudrais bien savoir si recourir à la luminothérapie m’aiderait à dormir normalement ? Merci d’avance.

Il est vrai en effet qu’il n’y a rien qui puisse remplacer le cycle de sommeil naturel. Mais pour votre cas, il est indispensable de le provoquer artificiellement, car votre santé en dépend. Et précisément, la luminothérapie pourrait vous aider à pallier ce problème. Vous devrez dans ce cas acheter un « simulateur d’aube ». Cette variante de la lampe de luminothérapie va simuler artificiellement une atmosphère nocturne chez vous même s’il fait jour, et vous permettra de vous rendormir, et vous réveillera également par une lumière similaire à la levée du soleil qu’elle générera automatiquement.

Luminothérapie et soleil

Est-il vrai que les lampes de luminothérapie peuvent reproduire exactement les rayons lumineux projetés par le soleil ? Merci.

A priori non, il n’y a rien de tel que le rayonnement naturel pour l’organisme. Par contre, au cas où la lumière naturelle du soleil viendrait à manquer, la lampe de luminothérapie pourrait reproduire artificiellement les mêmes effets pour compenser le manque de lumière susceptible de causer des dysfonctionnements ou des dérèglements chronobiologiques chez l’être humain.

Mélatonine

Bonjour, je voudrais savoir qu’est-ce que c’est la mélatonine ?

La Mélatonine, communément appelée aussi hormone du sommeil, est une substance sécrétée par l’organisme, précisément par l’hypothalamus pour réguler le rythme chronobiologique de l’être humain. Elle est généralement produite la nuit pour se dissiper vers le matin, c’est ce qui est explique le mécanisme du sommeil et du réveil.

Origine de la luminothérapie

Qui a vraiment inventé la luminothérapie ?

La luminothérapie existait déjà au 19e siècle, mais à cette époque bien sûr, elle n’était pas encore si répandue. Ainsi, le premier qui fut vraiment l’initiateur de cette thérapie a été le prix Nobel de physiologie Niels Ryberg Finsen, en 1903. Mais comme la thérapie ne bénéficiait pas de la même considération que la médecine conventionnelle en ce temps, le projet fut marginalisé, et ce n’est qu’en 1984 que la luminothérapie fit sa réapparition à travers les recherches effectuées par le Dr. Norman E. Rosenthal de la « National Institute of Mental Health ».

Effet de la luminothérapie sur les yeux

J’ai entendu dire que s’exposer régulièrement à la lampe de luminothérapie pourrait endommager les yeux. Est-ce vrai ?

Effectivement, même si la luminothérapie est a priori inoffensive pour l’être humain, il est toujours de mise de respecter certaines consignes de sécurité. Et précisément concernant les yeux, veillez à ne pas dépasser l’intensité lumineuse préconisée par votre thérapeute, sinon vous pourriez être sujet à des irritations oculaires.

Reconnaissance internationale de la luminothérapie

La luminothérapie est-elle actuellement reconnue comme médecine fiable par les organismes internationaux de santé ?

Pas vraiment. Ceci parce que la reconnaissance de la luminothérapie comme médecine à part entière n’est pas encore totale
au niveau international. Il est vrai que la majeure partie des pays européens ainsi que quelques organismes et organisations de santé internationaux confirment bel et bien sa fiabilité thérapeutique, mais comme toutes les autres médecines dites non conventionnelles, la route est encore longue dans l’acquisition d’un vrai titre de noblesse.