Le guide de votre bien-être à domicile

Luminothérapie

Actualités

Automne : la luminothérapie pour lutter contre la dépression saisonnière

Depuis l’arrivée de l’automne, les journées finissent plus tôt et les personnes les plus sensibles font face à une dépression saisonnière. Pour les aider, le magazine 60 millions de consommateurs revient sur les bienfaits de la luminothérapie pour lutter contre les troubles d’automne.

La luminothérapie

Généralement, la dépression saisonnière s’accompagne de fatigue générale ou d’irritabilité. Pour traiter les victimes de cette affection, la luminothérapie utilise les photons de lampes spéciales. La technique est également utile pour lutter contre les troubles des rythmes circadiens (troubles du sommeil) avec dépression ou non.

Un diagnostic chez le médecin traitant

Avant de faire une séance de luminothérapie, il vaut mieux obtenir l’accord d’un médecin du sommeil et obtenir un diagnostic, éliminer les risques de contre-indications caractéristiques des pathologies des yeux (rétinite pigmentaire ou glaucome), avoir une idée précise du temps d’exposition et du choix du moment adéquat suivant le degré de la maladie.

Le choix de la lampe

En premier lieu, il faut faire la différence entre les lampes de luminothérapie et les simulateurs d’aube qui permettent d’adoucir le réveil et avoir accès à un « éveil naturel » sans autre action thérapeutique. Par contre, la lampe de luminothérapie doit avoir au minimum une puissance située entre 5 000 lux et 10 000 lux, avec une lumière blanche pour plus de résultat. Dans les enseignes de grande distribution, les différents modèles de lampe de luminothérapie sont accessibles entre 150 ¤ et 250 ¤ tandis que les panneaux lumineux de dimensions minimales de 30 cm x 20 cm promettent une meilleure exposition pour ceux qui disposent d’un budget conséquent.