Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

La luminothérapie pour traiter les crises cardiaques !

On connait déjà les bienfaits de la luminothérapie sur le traitement de la dépression saisonnière et l’insomnie. Mais des médecins de l’Université du Colorado (Etats-Unis) ont fait une étude qui montrerait de nouveaux bienfaits de cette thérapie : la prévention des crises cardiaques !

C’est en tout cas ce qu’ils démontrent dans l’édition du 15 avril 2012 de la revue américaine Nature. En effet, selon le Dr Tobia Eckle, professeur d’anesthésiologie et de cardiologie à l’Université du Colorado : “Notre étude suggère que la lumière forte, ou même simplement la lumière du jour, pourrait réduire le risque d'avoir une crise cardiaque ou rendrait moins vulnérable à ses conséquences”. Il ajoute par ailleurs : «Pour les patients, cela signifie qu’une bonne exposition à la lumière durant leur hospitalisation pourrait réduire les dommages de la crise cardiaque ».

Où est donc la corrélation entre lumière intense et infarctus ? Les chercheurs montre que ce lien existe grâce au rythme circadien, qui gère l’horloge biologique de l’organisme en termes d’obscurité et lumière : en effet, l’horloge circadienne fonctionne grâce à des protéines que l’on retrouve dans le cerveau et le coeur, entre autres organes. Ces protéines, du nom de “Period 2”, jouent un rôle essentiel pour réduire les lésions dues à une crise cardiaque. Car, lors d’une crise cardiaque, l’oxygène n’atteint pratiquement pas le coeur. Sans oxygène, les cellules meurent, le coeur est endommagé.

L’étude montre que la protéine Period 2 permet à l’organisme d’être plus efficace, et comme la lumière du jour active cette protéine, elle réduit donc les dommages causés par la crise cardiaque. C’est en tout cas ce qui ressort de l’étude faite chez les animaux.

La prochaine étape est maintenant de déterminer dans quelle mesure la luminothérapie pourrait être efficace pour modifier le fonctionnement cardiaque chez l’homme, et s’il sera possible, à terme, de traiter les crises cardiaques chez les patients.